30/12/2016

L’Art de vivre

Apprécier la vie et apporter soins aux autres est un don qui permet de résister à l’énergie négative et à la faire dévier que ce soit dans un sens palpable ou intangible.


 

vivre30-12.jpg

De ce fait, dans un contexte communautaire, faire la cuisine peut créer une communauté et aider à être en bonne santé. Comme l'indique Margaret Kim Peterson : « Lorsque nous cuisinons, nous produisons, bien sûr, des choses à manger mais, nous délivrons aussi des actes de soins.

Par ailleurs, faire la cuisine pour quelqu'un, c’est en quelques sortes offrir un cadeau. C’est un luxe à se faire partager. C’est un acte qui permet d’exprimer en profondeur son appréciation et son amour envers autrui et principalement envers sois même.

Préparer un repas sain contribue matériellement au bien-être des autres :  les amies, la famille, etc. Par conséquent, cela devient un rituel d’apprentissage pour valoriser les plus petites tâches de son quotidien.

Dans ce contexte, Robert Farrar Capon, prêtre épiscopal et auteur américain dit : « C'est dans l'ordinaire que gémit le poids de la gloire. »

De toute évidence, il faut consacrer du temps et centrer sa concentration pour assimiler l’exercice de l’apprentissage de l’amour de l'ordinaire. En outre, l'appréciation de la vie est un acte moral de persévérance et se sagesse. D’où, le rapport établi entre le fait de faire la cuisine pour autrui et prendre soin deux.

De ce fait, il est inutile d’insister à relier directement ou indirectement cette tâche aux femmes. Par ailleurs, il est vivement recommandé de faire participer toute personne qui se porte volontaire à cet exercice d’apprentissage que beaucoup ignorent ses bienfaits. 

Bien que le fardeau de la cuisine soit traditionnellement incombé aux femmes. Il est temps pour les hommes de contourner ces coutumes et de libérer les femmes de cette corvée au lieu de se contenter de dévaloriser ce soit disons « un acte ordinaire ». C’est d’ailleurs, l’un des effets persistants du patriarcat qui agonise toutes initiatives de partage ou d’empathie ou de reconnaissance. 

Save

Les commentaires sont fermés.