02/06/2017

Patientez s'il vous plaît !

impatiente2.jpg

 

Lorsque vous vous trouvez coincé dans un embouteillage vous êtes obligé de patienter.  Vous arrivez à l’heure pour passer votre entretien d’embauche, on vous demande de patienter.  Vous avez un projet et vous attendez avoir un résultat, vous êtes appelé à patienter. Vous passez sous le bistouri et vous faites une augmentation mammaire Tunisie, le chirurgien vous demande de patienter encore quelques mois avant de percevoir les améliorations finales de votre chirurgie des seins. Vous téléchargez un logiciel, un message vous apparaît « veuillez patienter s’il vous plaît » … Les exemples sont innombrables et il est impossible de dénombrer les faits et les situations qui nous demandent d’avoir de la patience, ce comportement magique qui s’impose tout le temps.

Notre vie nous met quotidiennement face à de nouveaux défis. Elle regorge de situations où le contrôle de soi et la patience sont une épreuve difficile :  Nous avons des engagements à respecter, des tâches à faire, des évènements à organiser, des problèmes à résoudre, des expériences à tester. Et puis, face aux circonstances qui définissent leurs propres lois, aux personnes qui nous mettent les bâtons dans les roues, et face à cette horloge du temps qui ne s’arrête jamais, nous désirons atteindre nos objectifs pour passer à autre chose et focaliser notre attention sur l’étape qui suit. Nous développons le désir d’accélérer les choses et même de forcer le destin pour ne pas attendre davantage. Nous brûlons les étapes car nous avons hâte de progresser. Nous devenons impatients. Une réaction qui ne nous aide pas vraiment…

Les inconvénients de l’impatience

L’impatience augmente notre stress. Nous nous déconcentrons.  Nous coupons la parole à autrui. Nous prenons des décisions rapides, dans la plupart du temps sans avoir vraiment raisonné.  L’impatient toujours stressé développe une grande sensibilité face à son entourage : il est nerveux, tendu, et à la moindre occasion il s’agite et crie. Le refoulement de sa réaction peut lui provoquer des migraines de tension. Il est souvent agressif, une réaction qu’il exprime parfois par la destruction de certains de ses objets. Ce défaut a des répercussions importantes sur la relation avec autrui et constitue aussi un réel obstacle à l’apprentissage. Une personne tout le temps impatiente est une personne pessimiste et qui craint l’avenir. C’est une personne qui n’a pas assez de confiance en elle. Dans la vie professionnelle, même si elle arrive à atteindre certains de ses objectifs, elle n’atteint jamais la perfection !

Disons donc, que ce sont bien les personnes qui mettent un temps fou à mettre leurs chaussures, à garer leurs voitures, qui réussissent à affronter leur présent et à tracer un plan pour l’avenir. L’impatience ne mène à rien. Inutile de se lancer dans un combat perdu contre le temps et l’imprévu. La patience est utile. Faites ce qu’il faut faire et laissez le temps agir…

 

 

25/05/2017

Les seins des femmes, une convoitise intemporelle

Ce n’est pas que notre époque, contemporaine qui regarde la  poitrine des femmes sous le prisme re-formant de la chirurgie esthétique, en quête de la moindre imperfection afin de la reléguer au rang des personnes disgracieuses, ou pour l’inviter implicitement à remodeler ses seins pour mieux plaire. Toutes les sociétés, à chaque époque, ont toujours eu pour les seins, une attention particulière, une véritable fascination. D’où ce désir presque pathologique de valoriser sa poitrine, d’en faire plus qu’un « outil » de maternité.   

Quand remodeler sa poitrine est possible…

lifting-seins-en-tunisie.jpg

Les seins ne sont pas plus valorisés aujourd’hui qu’ils ne l’étaient hier. Mais seulement, grâce à la chirurgie esthétique, les femmes peuvent aujourd’hui remodeler leur poitrine, leur donner la taille ou le volume qui leur convient, et ce toujours dans le but de plaire.

Trouver un remède durable à la poitrine tombante, voilà un rêve que nourrissent secrètement les femmes de notre temps, une chance qu’ hier les autres n’ont pas eue. Refuser d’avoir des seins qui tombent, c’est pour la femme rester en adéquation avec un désir social. C’est se conformer à la demande et à la volonté de la société à laquelle elle appartient.

Les seins dans l’antiquité et le moyen-âge

Les seins sont appréciés différemment selon les cultures dans l’antiquité. Chez les grecs, ils sont fascinés par des seins menus, ou plutôt moyennement volumineux tandis que les gaulois eux, apprécient les poitrines opulentes se découvrant derrière de fins tissus. Les femmes romaines quant à elles à cette époque, se sentent belles lorsqu’elles ont les seins dénudés, ce qui est pour elles (pour les yeux des hommes ?) un signe extérieur d’élégance.

Les seins parfaits à l’époque médiévale doivent être quant eux, petits, hauts, espacés et surtout ronds, pour satisfaire à la demande d’une société aussi exigeante que celle actuelle.

La « Renaissance » de la femme presqu’impudique

Que le décolleté soit la mode vestimentaire à cette époque ne soit pas un fait du hasard. La femme doit dévoiler ses seins tout en conservant une certaine pudeur. Epoque fortement marqué par l’art, la beauté et la nudité de la femme sont exaltées dans des tableaux, mais en vrai, elle doit garder une certaine sensualité en dénudant ses seins à moitié seulement.

A Versailles, le décolleté sera adopté pour nourrir davantage le désir, le décupler et permettre à la femme de se rendre maîtresse dans l’art de la séduction.

Les Lumières et la pudeur

Sous les Lumières, la pudeur impose de se passer des décolletés et les femmes s’habillent des vêtements plus sobres. Ce qui expliquerait que les femmes avec des fortes poitrines soient plus appréciées parce que leurs seins derrière les vêtements pouvaient encore se dessiner.

Depuis l’avènement d’Hollywood et de ses stars, sans oublier les combats féministes, il est difficile de savoir à quel « sein » se vouer tant chacun y va de son imagination.

17:04 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

15/05/2017

Un Japonais découvre une méthode pour brûler les cellules graisseuses du ventre

On dit que le résultat de cette technique est surprenant. Un acteur Japonais, Miki Ryosuke, prétend qu’il a pu perdre 12 kilos en seulement six semaines. Comment a-t-il fait ? il affirme que tout était par hasard. Il essayait de faire des exercices respiratoires afin de soulager ses douleurs dorsales. Puis, il a pu constater l’impact de ces exercices sur la forme de son abdomen. Selon lui, l’exercice ne dure que deux minutes seulement.

 exercice.png

Voilà comment ça fonctionne. Vous devrez adapter une certaine posture et retenir votre respiration pendant trois secondes seulement puis expirer pendant sept seconde. Il parait que cette méthode donne des résultats satisfaisants.

Beaucoup de médecins européens approuvent la technique. Ils confirment que certains exercices respiratoires aident effectivement à perdre du poids. Leur argument est le suivant :

Les cellules graisseuses renferment de l’oxygène, de l’hydrogène et du carbone. L’oxygène que nous respirons, une fois arrivé aux adipocytes, il les décompose en plusieurs parties. Ce qui fait que, plus notre organisme utilise l’oxygène, plus sont brûlées les cellules graisseuses.  

 

Les exercices à faire

 

Cet exercice doit être fait quotidiennement durant 02 -10 minutes.

 

  • Il faut se tenir debout et placer un pied devant et un autre derrière

  • Tendre le fessier et "concentrer" le poids de son corps sur le pied qui se situe à l’arrière

  • Reprendre la respiration lentement ce, en levant les bras au-dessus de la tête. Ce geste dure 03 secondes.

  • Expirer fortement l’air des poumons durant 07 secondes en tendant les muscles du corps.

 

Selon les spécialistes, cette technique tonifie les muscles du buste et améliore le rythme du métabolisme.

 

La lipoaspiration est une solution plus efficace

À mon avis, cet exercice peut convenir à certaines personnes mais pas forcément à tout un chacun. Je pense que pour brûler la graisse du ventre, il faut faire appel à une solution médicale : la liposuccion. Il s’agit une intervention esthétique très efficace et très sollicitée de nos jours que ce soit par la gente féminine ou par la gente masculine. Le geste opératoire est semi-invasif et il ne dure pas plus de 60 minutes.

Au moyen de canules mousses très fines, le chirurgien esthétique va aspirer la quasi-totalité des amas graisseux. Les patients ayant une peau suffisamment élastique et qui ne présentent pas un excès pondéral important peuvent avoir un ventre parfaitement plat.